Déclaration des candidats communistes du 10ème arrondissement suite à la mobilisation des salariées d’une onglerie

Au 50 boulevard de Strasbourg, les employées en grève.

Depuis début février, les employé(e)s d’une onglerie du boulevard de Strasbourg (10ème arrondissement de Paris) sont en grève. Elles demandent le paiement de leurs salaires et exigent que leur employeur remplisse les documents nécessaires en vue de leur régularisation.

Cette situation n’est pas unique dans notre arrondissement.

Les élu(e)s communistes ont déjà interpellé les pouvoirs publics au sujet d’activités commerciales qui profitent de la précarité de leurs salariés pour ne pas respecter le droit du travail et leurs obligations eur permettant d’être régularisés.

Nous, candidats communistes, présents sur la liste de la gauche rassemblée menée par Rémi Féraud, demandons que les pouvoirs publics interviennent rapidement afin que les grévistes de cette onglerie soient régularisé(e)s et perçoivent les salaires non versés.

Au regard de la multiplicité de ces situations de non-droit dans trop de commerces spécialisés de  notre arrondissement, nous proposons que la Mairie du 10ème arrondissement mette en place une structure chargée d’aider ces salariés surexploités :

  • dans le respect du droit du travail ;
  • l’accompagnement vers la régularisation.

Pour mener à bien cette mission de médiation, nous proposons la création, dans le 10ème, d’un lieu d’écoute et d’aide aux démarches pour ces travailleurs sans droits.

Les candidats du PCF sur la liste de la gauche rassemblée « le 10ème qui ose »

Didier LE RESTE                        Dante BASSINO                        Dominique TOURTE