Stop à l’opération spéculative de La Poste dans le 10e !

Alain Lhostis intervient le 12 septembre dernier, lors du rassemblement

Alain Lhostis intervient le 12 septembre dernier, lors du rassemblement au bureau de poste du 38, bd. de Strasbourg.

Face à cette opération spéculative, initiée en catimini et en plein mois d’août, l’immeuble du 38, boulevard de Strasbourg doit faire l’objet d’une préemption par la Ville de Paris, afin de préserver l’activité postale en pied d’immeuble et de réaliser un programme de logements sociaux. Pour ce faire, Alain Lhostis et Marie-Thérèse Eychart déposent le vœu ci-dessous en séance du Conseil d’arrondissement :

Conseil du 10e arrondissement – Séance du 7 octobre 2013 – Vœu présenté par Alain Lhostis et Marie-Thérèse Eychart, élu(e)s communistes du 10e, relatif à la sauvegarde du bureau de Poste et à la création de logements sociaux, au 38, boulevard de Strasbourg

En plein mois d’août, La Poste a mis en vente l’immeuble du 38, boulevard de Strasbourg. Cet immeuble accueille en rez-de-chaussée un important bureau de Poste accessible aux personnes à mobilité réduite.

Ainsi, en catimini, cet établissement public décide de vendre un immeuble accueillant  un service public essentiel aux besoins des populations de notre arrondissement. Et cela, quelques mois à peine après l’adoption d’un vœu – par les conseils d’arrondissement du 10e et de Paris – demandant à la direction de La Poste de la capitale, de surseoir à toute décision de fermeture de service ou de vente de patrimoine avant concertation approfondie avec les mairies d’arrondissement et de Paris.

Considérant que le quartier Château-d’eau est dans une « zone de déficit en logement social » et que la densité du domaine bâti laisse peu de place à l’opportunité de créer du logement social sans préemption de bâtiments déjà existants.

Considérant qu’entre 2001 et 2012, les efforts de la Ville ont réussi à concrétiser la réalisation de plus de 61.000 logements sociaux dans Paris, et que les groupes politiques de gauche et écologiste, se sont félicités que la loi retienne l’objectif de 25% de logements sociaux en 2025, et se rejoignent sur celui d’atteindre les 30% en 2030 à Paris.

Considérant qu’une pétition reprenant ces revendications circule dans notre arrondissement et rencontre un large écho dans la population.

Le Conseil d’arrondissement du 10e sur proposition d’Alain Lhostis et Marie-Thérèse Eychart, élu-e-s communistes du 10e, émet le vœu que : L’immeuble du 38, boulevard de Strasbourg fasse l’objet d’une préemption par la Ville de Paris, afin de préserver l’activité postale en pied d’immeuble et de réaliser un programme de logements sociaux.

La rédaction