Rassemblement jeudi 12 septembre à 17 h 30 devant la Poste du 38, boulevard de Strasbourg

Non à une nouvelle opération spéculative

La ville doit préempter l’immeuble de la Poste du 38 boulevard de Strasbourg

En plein mois d’aoûtCapture, La Poste a mis en vente son immeuble du 38 bd de Strasbourg. Cet immeuble  (3 000 m²) accueille un important bureau de poste, situé au rez-de-chaussée, accessible aux personnes à mobilité réduite. Il comprend également des logements.

Cette mise en vente n’est pas un acte isolé de la Poste et s’inscrit dans une démarche à caractère spéculatif  de cession de son patrimoine. Une politique contestée par les organisations syndicales et en particulier la CGT.

Déjà lors de la réunion du Conseil d’arrondissement de février dernier, les élus communistes avaient révélé l’existence d’une vingtaine de logements inoccupés depuis plusieurs années au-dessus du bureau de poste  du 107, rue du faubourg St-Denis (près du square Alban-Satragne). Ils avaient dénoncé le projet de vente, pas encore formalisé, de cet immeuble par La Poste et demandé que ces logements soient cédés à un bailleur social.

A plusieurs reprises, ils ont également déposé  des vœux (qui ont été adoptés),  lors des Conseils d’arrondissement et de Paris, exigeant que le patrimoine important de La Poste reste dans le domaine public et ne favorise pas des opérations spéculatives. Ils ont ainsi demandé qu’aucune décision de fermeture de services ou de vente de patrimoine ne soit décidée par La Poste avant une concertation approfondie avec les mairies d’arrondissement et de Paris. Un engagement qui, visiblement, n’a pas été suivi d’effet.

C’est pourquoi la section du PCF, la CGT des Postaux de Paris et l’Union locale CGT du  10ème appellent les usagers et les postiers  à un rassemblement le jeudi 12 septembre à 17 h 30 devant le 38 boulevard de Strasbourg pour obtenir :

  •  le maintien du bureau de poste du boulevard de Strasbourg, indispensable pour répondre aux besoins des usagers de ce quartier ;
  • la préemption par la ville de cet immeuble pour y créer les logements sociaux qui manquent dans notre arrondissement.

La rédaction